Bienvenue sur le site des gilets jaunes à Uzès, Gard

Le groupe des gilets jaunes dans le Gard
Le groupe des gilets jaunes sur leur rond-point à Uzès

Les gilets jaunes s’essaient à la démocratie

Nous sommes du peuple et nous voulons le pouvoir. Facile à dire, plus difficile est la mise en œuvre. Car la démocratie sans la participation du plus grand nombre a peu de chance de vivre. C’est pourquoi tous les samedis, nous sommes à l’entraînement autour de la table des discussions sur notre rond-point. Paroles prises à la volée, coupant le propos de l’un ou de l’autre. Vite, un bâton de parole est taillé, le calme revient. Les débats deviennent audibles même avec les voitures qui passent, nous soutenant en klaxonnant. Les débats se portent sur de multiples sujets nous concernant, c’est à dire tout. Entre autres, nos participations aux prochaines manifs à Uzès, dans le Gard et ailleurs, ou aux prochaines assemblées, les sujets d’actualités abondants et nos interventions s’y rapportant. Et aussi, bien-sûr, l’utilisation des nombreux dons des automobilistes d’Uzès. La plus grande partie des ces dons étant réservée à la fabrication de notre P’tit Jaune hebdomadaire. Ces P’tits jaunes sont devenus « le P’tit jaune, le livre » . Il retrace l’histoire des gilets jaunes d’Uzès dans la grande histoire de gilets jaunes.

Réunion du samedi des gilets jaunes d'Uzès

Les gilet jaunes sur le rond-point à Uzès, tous les samedis

7 Novembre 2018, les ronds-points, mais pas seulement !

Ouvertures des péages autoroutiers, arrêt des camions, campements de nuit et cabanes de fortunes. Le mouvement des Gilets Jaunes s’est rapidement structuré au travers d’actions visant à s’organiser. A s’installer dans la durée, mener des actions de lutte significatives, comme l’occupation des dépôts de carburants.
Uzès, Remoulins, Alès, Nîmes, Avignon, au-delà, les gilets jaunes étaient ensemble sur un simple échange, sur une volonté commune de nous retrouver, pour veiller la nuit, prendre des décisions en assemblés.

Ensemble !

Pas de chef ou de Direction, juste des porte-parole : une autre de nos particularités. Bien sûr, certain(e)s sont moins timides, plus bavards, mais tout le monde peut s’exprimer.
Comme ce jour où sur une simple parole au Pontet, où nous tentions d’ouvrir le péage face aux forces de l’ordre, nous avons décidé de rouvrir celui de Remoulins en soirée à quelques-un(e)s.
Quelques-uns qui étaient déjà une vingtaine, puis le double quelques jours après, pour devenir une petite centaine quelques semaines après. Avant que les CRS et autres forces de gendarmerie interviennent pour nous évacuer via les gardes-à-vue qui n’auront de cesse pendant plus de deux ans.
Juillet 2020 : l’essence dépasse les 2 € le litre, quand les Gilets Jaunes sont nés d’un litre à 1,40 €. Ironie du sort. L’histoire continue à s’écrire au présent.

Retour en haut